Déontologie :

1. Respect des droits de la personne

 Le Psychopraticien appuie son exercice sur les principes édictés par les législations nationale, européenne et internationale sur le respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur protection. Le Le Psychopraticien préserve la vie privée des personnes en garantissant la confidentialité et le respect du secret professionnel, y compris entre collègues. 

2. Compétence

 Le Psychopraticien tient ses compétences de ses solides connaissances théoriques, d'une formation continue et d’une supervision régulière. Le Thérapeute est garant de ses qualifications particulières et définit ses limites propres, compte tenu de sa formation et de son expérience. Il refuse toute intervention lorsqu'il n’a pas les compétences requises.



3. Responsabilité 

Outre les responsabilités définies par la loi commune, le Psychopraticien a une responsabilité professionnelle. Il s'attache à ce que ses interventions se conforment aux règles du présent Code de Déontologie. Dans le cadre de ses compétences professionnelles, le Thérapeute décide du choix et de l'application des méthodes et techniques psychologiques qu'il conçoit et met en oeuvre.

4. Probité 

Le Psychopraticien a un devoir de probité dans toutes ses relations professionnelles. Ce devoir fonde l'observance des règles déontologiques et son effort continu pour affiner ses interventions, préciser ses méthodes et définir ses buts.



5. Qualité scientifique

 Les modes d'intervention choisis par le Psychopraticien doivent pouvoir faire l'objet d'une explicitation raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction.



6. Clause de conscience

 Dans toutes les circonstances où le Psychopraticien estime ne pas pouvoir respecter ces principes, il est en droit de faire jouer la clause de conscience.

 


Contact

Bénédicte Carreras

5 rue des Minimes
PARIS
75003


06 09 16 56 67